FILMS / CARTE BLANCHE

Les films choisis par Jeanne Leblanc sont affichés par ordre chronologique.
Les détails concernant les courts métrages de la soirée de compétition se trouvent ici, pour Ville et villages en images ici et les activités du volet formation par là


Vigile

court métrage de Xavier Beauchesne, 2020 – 9 min
À la suite d’un présumé acte malfaisant perpétré sur sa fille, un homme décide d’organiser des patrouilles de vigilance dans son quartier, initiative qui dégénère rapidement. Au même moment, Blaise emménage dans son nouvel appartement…

Une colonie

Une colonie, drame de Geneviève Dulude-De Celles, avec Émilie Bierre, Robin Aubert, Irlande Côté. 2019 – 102 min

Mylia, une enfant timide et farouche, s’apprête à quitter sa campagne natale pour la grande école. À la recherche de repères dans ce milieu qui lui semble hostile, elle apprendra à mieux se connaître à travers la rencontre de Jimmy, un jeune autochtone marginal de la réserve voisine. Mylia avancera comme elle peut, parfois maladroitement, en se frottant à l’absurdité de l’adolescence, à ses malaises et à ses petites victoires.

Isla Blanca

drame psychologique de Jeanne Leblanc, avec Charlotte Aubin, Théodore Pellerin,  Judith Baribeau. 2018 – 80 min

Mathilde (24 ans), qui est en fugue depuis 8 ans, revient dans la ville de son enfance après des années d’absence inexpliquée. Le retour n’est jamais facile, surtout qu’elle sait que sa mère est gravement malade et sur le point de mourir. Mais pour pouvoir dire adieu, il faut d’abord recoller les pots cassés. Le temps d’une journée, Mathilde sera confrontée à ses décisions d’adolescentes et aux conséquences qu’elle a eues sur sa famille.

La jetée

court métrage  de science-fiction expérimental de Chris Marker. 1962 – 28 min
Pendant la troisième guerre mondiale, un prisonnier  sert de cobaye à des scientifiques allemand pour l’envoyer dans le passé ramener nourriture, médicaments et énergie. Ses souvenirs surgissent et se mélangent, entre passé, présent… et futur. Court métrage culte, La jetée  a inspiré des générations de réalisateurs, comme Terry Gilliam avec L’armée des 12 singes. 

Le vingtième siècle

comédie historique  de Matthew Rankin, avec Dan Beirne, Mikhaïl Ahooja et Catherine St-Laurent . 2019 – 90 min

Cette comédie satirique s’intéresse de manière totalement fantaisiste au premier ministre canadien Mackenzie King et réussit le pari du film “esthétique avec le budget de Dollarama“ dixit son réalisateur. La figure fantasmée du jeune King et les tribulations que lui fait vivre l’imagination de Matthew Rankin (des amours indécises, une obsession potentiellement scandaleuse…) lui permet de parler de cet étrange objet artificiel qu’est le Canada, nation fabriquée de toute pièces (comme toutes les nations) et d’un Québec aux accents mystiques où on rêve à une “vie qui sera lumineuse et splendide, même à Toronto.”

RETROUVEZ LE DETAIL DE LA COMPÉTITION DE COURTS MÉTRAGES

INFORMATION VILLES ET VILLAGES 2021

Je finirai en prison

court métrage néo – western – thriller d’Alexandre Dostie. 2019 – 23 min

Une mère au foyer se retrouve dans un accident de voiture meurtrier au beau milieu de nul part et pour lequel personne ne veut porter le blâme.

Mad Dog Labine

 docu-fiction de Renaud Lessard et Jonathan Beaulieu-Cyr, avec Ève-Marie Martin, Zoé Audet, Charlotte Aubin. 2019 – 86 min 

Dans le Far West québecois, c’est la période de chasse à l’orignal. Lindsay et Justine, deux adolescentes marginales, volent des canettes de bière vides qu’elles échangent illégalement contre des gratteux. Tout bascule lorsqu’elles remportent un lot de 10 000$. Et doivent désormais trouver un adulte

Brotherhood

court métrage dramatique de Meryam Joobeur. 2018 – 25min

Mohamed, un berger endurci vivant en Tunisie rurale avec sa femme et ses deux fils est profondément ébranlé lors du retour de Syrie de  l’aîné, Malik, accompagné d’une mystérieuse épouse.

Les nôtres

thriller psychologique de Jeanne Leblanc, avec Emilie Bierre, Marianne Farley, Judith Baribeau. 2020 – 103 min 

Face aux épreuves de la vie, la communauté de Ste-Adeline est toujours restée soudée. Cette fois-ci, rien n’est moins certain. Au centre du scandale, Magalie, adolescente à la moue enfantine, Manuel, enfant adopté du maire, et Isabelle et Chantale, mères protectrices et impuissantes face au drame annoncé.

La fameuse invasion des ours en Sicile

film d’animation de Lorenzo Mattotti. 2020 – 81 min

Tout commence le jour où Tonio, le fils du roi des ours, est enlevé par des chasseurs dans les montagnes de Sicile… Profitant de la rigueur d’un hiver qui menace son peuple de famine, le roi décide alors d’envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l’aide de son armée et d’un magicien, il réussit à vaincre et finit par retrouver Tonio. Mais il comprend vite que le peuple des ours n’est pas fait pour vivre au pays des hommes… 

Je m’appelle humain

documentaire de Kim O’Bomsawin, avec Joséphine Bacon et Marie-Andrée Gill. 2020 – 78min
Remontant la piste de son passé, la poétesse innue Joséphine Bacon entraîne la cinéaste Kim O’Bomsawin et son équipe dans les rues de Montréal, où elle s’est établie à la fin des années 1960. Son pèlerinage se poursuit dans le Nushimit, où elle a vu le jour. L’accompagne Marie-Andrée Gill, jeune poète  innue. Portrait délicat d’une figure importante de la culture autochtone, au récit contemplatif et poétique.

précédé de

Tshima it (Amen), court métrage de Jani Bellefleur – Kaltush. 2020 – 6min.
Ka tatishtipatakanit (Ethéré), court métrage d’Isabelle Kanapé. 2020 – 3min.
Inniun ueshkat mak anutshish (La vie, avant et maintenant), court métrage de Mary « Menie » Mark. 2020 – 5min.